CURIOSITES  

 Page d'accueil

 

1932: des pacifistes français et allemands.

Courrier échangé.

J'ai retrouvé quelques cartes postales de l'époque, qui peuvent aussi contribuer à en décrire l'ambiance. Comme il s'agit de documents familiaux, nous ne disposons que de cartes venant d'Allemagne.

 
.2.1932-1.JPG (52715 octets) Cette carte postale représente une vue de Mülheim. Elle fut offerte à G. Leroy par Mme Wendling et porte l'inscription:
En souvenir de Madame Wendling

Mülheim/Baden  Hauptstr. 147

 

Cette carte postale représente la ville de Neuenburg au XIIIe  siècle. Elle fut adressée par G. Leroy à sa famille depuis Mülheim le 16 mars.
Cette carte, offerte par Frau Wendling, représente la maison de Goethe à Weimar.
On lit sur cette carte( Daniel est le fils aîné de G. Leroy, 10 ans).
Pour Daniel Leroy, Sin-le-Noble.

Cher Daniel, c'est la maison de notre grand poète Goethe à Weimar. Nous célébrons le jour de sa mort il y a 100 ans cette année. Nos enfants t'envoient beaucoup d'amour et je t'embrasse.

Frau Wendling

 
Carte adressée à G. Leroy par Mr Wendling le 24 mars 1932. Elle représente Badenweiler.
Notre cher Monsieur,   Nous espérons que vous soyez retourné en bonne santé et que les fatigues du long voyage ne vous aient voilé les impressions de votre accueil en Allemagne. Nous aurions grand plaisir de vous revoir entre nous. J'aurais bien voulu vous envoyer les  photos de la tour du château de Badenweiler mais ils n'ont pas réussi!  Bien cordialement.                        signé Wendling
Carte représentant la Pension Hochblauen à Badenweiler, adressée à G. Leroy le 28 juin 1932
Cher Monsieur, D'une excursion de ma classe, les meilleures salutations de votre dévoué G. Dorsner, Metzger, Vogel,.......
C'est la toute dernière carte reçue par G. Leroy, qui représente la cathédrale de Fribourg. Nous n'en connaissons pas la date.
Monsieur, En vous remerciant sincèrement de votre carte postale et de vos efforts pour trouver un jeune homme à échanger avec une jeune fille de Fribourg, je dois vous communiquer que celle-ci a du abandonner son projet. Elle se voit forcée de subir une opération qui la rendra incapable de faire aucun voyage.

C'est pourquoi je vous prie de ne pas vouloir continuer vos efforts comme intermédiaire. Moi, ma femme et les amis de Fribourg nous conservons tous un excellent souvenir de vous et de vos camarades.

Meilleurs sentiments. Signé Alfons Butz  Tennenbachstr.3    Freiburg.

 A notre connaissance, il n'y eut plus, par la suite, aucun lien entre ces français et ces allemands.

Vous pouvez aussi consulter quelques commentaires, retourner à l'introduction de1932 ou à la racine du site Page d'accueil- decouvrons quelques curiositesl